Le monde du cinéma : une passion primordiale

Cela fait bien plus d’un siècle que le cinéma est devenu pour beaucoup une source d’inspiration, un moyen d'évasion ou de divertissement avec des acteurs, des histoires, des mythes et des émotions intenses. Le monde du cinéma est bien plus qu’un simple univers de paillette : c’est avant tout une bouée de sauvetage, une bouffée d’oxygène dans un monde où les mauvaises nouvelles s’enchaînent.

Ce n’est qu’a la fin du 19e siècle, en pleine révolution industrielle et sous l’impulsion des frères Lumières, que le cinéma est apparu, d’abord au sein de projections privées, puis dans des salles grand public. Si le cinéma était au départ muet, celui-ci laissa place au cinéma moderne dans les années 1930s.

monde du cinéma

Durant les premières années du cinéma, de grands acteurs comme Charlie Chaplin mais aussi bien d’autres ont gravé dans le marbre leur nom et leur génie, avec des films qui se laissent encore regarder aujourd’hui.

En France, après la seconde guerre mondiale, les cinémas de quartier ont fleuri et l’influence du cinéma américain avec des acteurs comme John Wayne ou Gary Cooper très appréciés du grand public.

Le cinéma comme véritable contre-pouvoir

Mais le cinéma n’est pas qu’une affaire d’acteurs de qualité et des histoires à l’eau de rose ou de bandits contre les gentils : c’est aussi un moyen de glisser un message, de critiquer un fait établi ou de mettre en avant un mal de société, parfois sous forme de films ironie ou de parodie. Que ce soit le Dictateur de Chaplin en 1940 ou encore Starship Trooper dans les années 1990s, tout est bon pour parodier, se moquer ou alerter l’opinion publique d’un mal, d’un dysfonctionnement ou d’un malaise, avec une mise en scène remarquable.

Ce n’est pas pour rien que le cinéma a une forte emprise sur le monde avec des réalisateurs qui n’hésitent pas à montrer leur mécontentement et leur opposition via des films d’horreur, parfois très difficiles à regarder. C’est aussi un moyen de rappeler des faits qui ont été masqués comme le film danois “Les oubliés”, qui montre les cruauté des vainqueurs sur les vaincus après la seconde guerre mondiale.

Un art plus qu’un simple loisir

Ce n’est pas pour rien que le cinéma est appelé le 7e art : plus qu’un simple moment de détente pour oublier les tracas ou se reposer après une journée de labeur, le cinéma est aussi un moyen d’exprimer une opinion, une créativité et de trouver une sorte d’adhésion auprès d’un public pas toujours au fait de l’actualité. De nombreux critiques n’hésitent pas à voir et revoir les films et décortiquer le scénario et les messages lancés à destination du public. Le cinéma est devenue indissociable de notre liberté et de notre mode de vie.